Site en français
Site en anglais
Bourrache

Bourrache

Clématite

Clématite

Brunelle

Brunelle

Chèvrefeuille

Chèvrefeuille

Droséra

Droséra

Genêt

Genêt

Guimauve

Guimauve

Oeillet des Chartreux

Oeillet des Chartreux

Passsiflore

Passsiflore

Monarde

Monarde

Nigelle

Nigelle

Pavot de Californie

Pavot de Californie

Salicaire

Salicaire

 

Spécialités




Y a-t-il compatibilité entre la Médecine Holistique et sa pratique par un Médecin dit
« conventionnel » ?


OUI, grâce

 

  • aux limites du médecin que je suis,
  • et aussi grâce à mon ouverture d’esprit vers des collaborations éventuelles, si besoin en est, pour… « le bien être à retrouver du patient » qui lors de sa consultation, me fait confiance.

 

La collaboration peut se limiter à une prise de sang individualisée , mais aussi parfois aux savoirs d’autres collègues plus orientés en un domaine de la médecine allopathique ou plus spécialisés en cette merveilleuse médecine: la médecine holistique.

 

Définition de la Médecine Holistique par le SEPTIQUE

la médecine holistique

 

« Ensemble de pratiques médicales non conventionnelles censées traiter la personne dans son ensemble. »

 

Aux yeux de ceux qui pratiquent la médecine holistique, une personne n’est pas qu’un corps, mais également un être doté d’un esprit.

 

L’intellect et les émotions sont reliés à cet esprit tout autant qu’au corps.

 

La médecine holistique est non conventionnelle en ce qu’elle évite souvent les traitements chirurgicaux ou médicamenteux, et recommande plutôt la méditation, la prière, les herbes médicinales, les vitamines, les minéraux et les régimes exotiques pour herbes médicinales, les vitamines, les minéraux et les régimes exotiques pour soigner toutes sortes de maladies».

 

Ma définition d’ « ANTISEPTIQUE »

 

  • La médecine holistique est une pratique visant à traiter la personne de façon globale (le corps et l'esprit) et non pas seulement la partie affectée par les symptômes ;
  • la pratique reste médicale et conventionnelle ;
  • l’individu est bien un ensemble ; le phy et le psy sont en effet bien liés ;
  • il est non déontologique, donc impensable qu’un médecin rejette les acquis de ses études ; seulement le médecin holistique s’ouvre plus ou moins, suivant son cursus de vie, à des sciences méconnues de nos facultés, et néanmoins déjà enseignées en certaines facultés de médecine de façon officielle et diplômante.

 

" Je suis un Médecin Holistique "

Marc Ch. Jacquemin